5 Stratégies pour tirer parti de votre REER

conseils financiers5 Stratégies pour tirer parti de votre REER

Basé sur un article écrit par M. Jamie Golembek, Directeur de la planification fiscale et successorale pour le groupe de gestion privée de patrimoine des fonds renaissance et en complément de l'article du début de la semaine qui s'intitulait "Utilisez votre droit de cotisations inutilisé à un REÉR" nous vous présentons 5 stratégies susceptibles de vous aider à tirer le meilleur parti de vos REÉR.

Ne pas investir dans un REÉR

Pour nombre de canadiens qui s'efforcent d'épargner pour la retraite, un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) peut s'avérer la meilleure solution. Le montant qu'il est possible d'y verser dépend des droits de cotisation accumulés. Les canadiens qui avaient 18 ans en 2009 et qui n'ont pas encore de CELI en 2016 peuvent immédiatement verser 46 500$ dans un CELI.

Nous pouvons vous fournir un rapport intitulé REÉR, CÉLI ou prêt hypothécaire qui décrit plusieurs facteurs à prendre en compte pour choisir entre une cotisation à un REÉR ou à un CÉLI et le remboursement d'un emprunt hypothécaire.

Utiliser le REÉR pour acheter une première maison

Le Régime d'Accession à la Propriété (RAP) permet à un particulier et à son conjoint de retirer jusqu'àa 25 000$ de leurs REÉR respectifs, pour un total de 50 000$, afin d'acheter ou construire une première habitation. En général, un ménage sera admissible au RAP si aucun des deux conjoints n'a été propriétaire d'une habitation au cours des cinq années précédentes et ne l'a pas utilisé comme résidence principale. Il faut rembourser les montants retirés en vertu du RAP sur une période maximale de 15 ans pour éviter qu'ils ne soient inclus dans le revenu.

Retirer des REÉR pour retourner aux études

Le Régime d'Encouragement à l'Éducation Permanente (REEP) permet à un particulier de retirer jusqu'à 10 000$ par année, jusqu'à concurrence de 20 000$, pour payer ses études à temps plein ou celles de son conjoint, dans un établissement d'enseignement reconnu. Si les deux conjoints retirent des fonds, le montant total dont ils peuvent disposer est alors de 40 000$. Pour éviter leur inclusion dans le revenu, il faut rembourser les retraits effectués en vertu du REÉP sur une période de 10 ans commençant 5 ans après le premier retrait ou 2 ans après la fin des études, selon la première éventualité.

Cotiser à un REÉR conjoint

Cette stratégie peut aider les clients à fractionner le revenu, car l'impôt sur les sommes retirées est généralement prélevé sur le revenu du conjoint bénéficiaire et non sur celui du cotisant. Si le revenu du bénéficiaire se situe dans une fourchette d'imposition plus basse à celle du cotisant au moment du retrait. Il est donc possible d'économiser des impôts.

Nommer un bénéficiaire

La désignation d'un conjoint, d'un enfant ou d'un petit enfant comme bénéficiaire d'un REÉR peut permettre de reporter l'impôt qui serait exigible sur le REÉR au moment du décès. Dans le cas d'une désignation valide de bénéficiaire, les actifs détenus dans un REÉR ne seront pas réputés comme faisant partie de la succession, ce qui permet, le cas échéant, d'éviter l'impôt provincial relatif à l'administration d'une succession.

Prenez le contrôle de vos finances personnelles

N'attendez-pas - Payez moins d'impôts maintenant
Passez à l'action - Profitez des conseils d'experts financiers indépendants

Fichier excel

 

Utilisez votre droit de cotisations inutilisé à un REÉR

conseils financiersPayez moins d'impôts - Utilisez vos droit de cotisations inutilisé à un REÉR

Le REÉR, c'est l'instrument qui a été spécialement conçu pour planifier sa retraite et y faire fructifier son argent. - Pour plus d'information sur comment planifier sa retraite - Cliquez ici

Revenu Canada tient le calcul pour nous - Vos drois de cotisation inutilisés à titre de REER c'est le total des REER que vous auriez pu souscrire depuis que vous avez commencé à travailler (Sous réserve bien sûr de la période pré-REER) moins toutes les cotisations REER que vous avez versés et c'est l'Agence du Revenu du Canada qui tient le compte de vos droits.

Comment connaître le solde de mes cotisations inutilisés à un REÉR - Il y a 3 façons d'obtenir cette information:

  • Sur votre avis de cotisation fédéral - C'est dans l'enveloppe qui contient notre remboursement ou la facture d'impôts qu'on recoit après avoir soumis notre rapport d'impôts
  • Sur le site interactif de Revenu Canada - Le site internet de Revenu Canada fournis une panoplie d'informations utiles. Vous pouvez y accéder via cette adresse: http://www.cra-arc.gc.ca/esrvc-srvce/tx/ndvdls/myccnt/menu-fra.html
  • Par téléphone 1-800-267-6999 via le Système électronique de renseignements par téléphone (SERT) - Revenu Canada met aussi à notre sisposition un système téléphonique automatisé qui nous permet d'accéder à cette information par téléphone.

ATTENTION - Si vous n'avez pas les fonds nécessaires pour maximiser votre cotisation - Pensez à nous demander un prêt REÉR.

Prenez le contrôle de vos finances personnelles

N'attendez-pas - Payez moins d'impôts maintenant
Passez à l'action - Utilisez vos droits inutilisés avec les conseils d'experts financiers indépendants

Fichier excel

 

Investir dans un CELI... est-ce rentable ?

conseils financiersLe CELI est un compte enregistré et souple permettant aux contribuables canadiens âgés d'au moins 18 ans d'investir jusqu'à 5 500 $ chaque année et ainsi, d'éviter de payer des impôts sur les revenus gagnés au sein du régime.

Comme il met immédiatement à l'abri de l'impôt tout revenu touché sur les placements, le CELI constitue un outil de planification indispensable pour tous les épargnants canadiens.

Presque tout le monde peut tirer profit d'un CELI. Voici quelques exemples à télécharger qui vous donneront les renseignements dont vous avez besoin.

La compagnie d'investissement INVESCO a préparé ce document aider les personnes qui envisage de souscrire à un CELI

 

Comptes d’épargne libres d’impôt 

 

Vous avez plus de 71 ans ?

conseils financiersQuel que soit votre âge, si vous recevez un revenu gagné ou si vous avez des droits de cotisation REÉR inutilisés, vous pourrez cotiser à un REÉR de Conjoint avant le 31 décembre de l'année du 71 ième anniversaire de votre conjoint et réclamer un déduction au moment qui vous conviendra le mieux.

Cette stratégie est particulièrement avantageuse si vous prévoyez que le revenu de retraite de votre conjoint sera inférieur au vôtre.

 

Prenez rendez-vous

Vous aurez 71 ans cette année ?

conseils financiersSi votre 71 ième anniversaire de naissance tombe cette année, vous devez mettre fin à votre REÉR au plus tard le 31 décembre de cette année.

Beaucoup d'options vous sont offertes:

  • Transfert dans un Fonds Enregistré d'Épargne Retraite "FEÉR";
  • Souscription d'une rente viagère;
  • Souscription d'une rente certaine;
  • Retrait en une somme globale;
  • Une combinaison de ces options.

Aussi, le dernier jour où vous pouvez faire une cotisation à votre REÉR est le 31 décembre de l'année ou vous aurez 71 ans.

Si vous n'avez pas versé toutes les cotisations auxquelles vous aviez droit au cours des années précédentes, vous devriez verser une cotisation globale avant de fermer votre REÉR.

Une fois que vous aurez versé cette ultime cotisation, vous pourrez demander une déduction au cours de n'importe quelle année ultérieure, selon ce qui vous conviendra le mieux, pour réduire votre revenu imposable.

Par exemple:

Vous versez 50 000$ dans votre REÉR l'année de votre 71 ième anniversaire, vous pourrez répartir la déduction sur 10 ans et réclamer 5000$ par année. Cette stratégie vous permettra de réduire vos impôts, rétroactivement, sur les 10 dernières années.

 

 

Cotisez à votre Régime Enregistré d'Épargne Retraite "REÉR"

conseils financiersPlus vous cotisez tôt, plus votre épargne pourra fructifier longtemps à l'abris de l'impôt. Si vous n'avez pas encore cotisé à votre REÉR pour l'année en cours, n'attendez-pas à la fin du mois de février. Mieux vaut verser vos cotisations maintenant.

Le montant que vous pouvez cotiser au titre des REÉR figure dans votre avis de cotisation de l'année dernière. De plus, si vous cotisez à un REEÉR de conjoint en décembre plutôt qu'en janvier, cela vous permet de réduire au minimum la période à courir avant de pouvoir effectuer des retraits sans qu'il y ait réattribution au cotisant.

Prenez-rendez-vous

S'abonner à planifier sa retraite