Le REER - Régime enregistré d'épargne retraite

Le REER est notre compte d'investissement le plus utilisé pour préparer la retraite. Il a été spécialement conçu pour aider les Canadiens à épargner pour leur retraite. Les dépôts sont déductibles du revenu et les profits croissent à l'abris de l'impôt jusqu'au moment du retrait... Brillant n'est-ce pas ?

Le REER (Régime enregistré d'épargne retraite) a été essentiellement conçu pour aider les Canadiens à épargner pour leur retraite, l’argent investi dans un REER peut être utilisé pour acheter toutes sortes de produits d'investissements : fonds communs, FNB, actions et obligations et autres choses semblables. Aussi, tant que votre argent est détenu dans un REER, vous ne payez pas d'impôt sur les intérêts, dividendes et gains en capital générés.

Puisqu’il s’agit de comptes enregistrés, les REER sont soumis à des règles imposées par le gouvernement. L'une d'entre-elles limite vos cotisations annuelles. Ce montant change, mais en 2015, il était de 18 % de votre revenu, ou 24 930 $, selon le plus bas des deux. Vous pouvez aussi vous rattraper pour les années passées où vous n'avez pas atteint votre limite de cotisations. Votre montant autorisé est toujours inscrit sur votre avis de cotisation reçu après le dépôt de votre déclaration de revenus de l'an dernier.

L'argent cotisé à un REER est déductible d'impôt, ce qui signifie que vous pouvez déduire ce montant de votre revenu annuel pour payer moins d'impôts. Si vous avez gagné 60 000 $ l'an dernier et avez placé 5 000 $ dans votre REER, vous serez imposé sur un revenu de 55 000 $. Vous aurez éventuellement à payer l'impôt sur cet argent lorsque vous le retirerez, mais vous serez alors à la retraite et votre taux d'imposition sera plus bas.

En cas de retrait prématuré, une portion importante des impôts est perçue à la source.... (entre 10 % et 30 % sur le coup, les impôts réels étant ajusté avec votre déclaration de revenus). Cependant, le gouvernement permet quelques exceptions si vous achetez une maison ou retournez aux études, mais vous devrez remettre le même montant dans votre REER à l'intérieur d'une période de 10 ans pour les études, ou de 15 ans pour l'achat d'une propriété.

Lorsque vous planifiez votre retraite, le plus grand danger est d'oublier de maximiser vos contributions au REER.