back 29 jan

Sans épargne, point de retraite!

Français

L’épargne, un incontournable pour votre retraite

Un sondage effectué par la firme Léger il y a deux ou trois ans révélait une tendance à la baisse du nombre de personnes pouvant compter sur un régime de retraite de leur employeur. En 2017, le deux tiers des Canadiens n’avaient pas du tout de régime avec leur employeur.

Moins de régimes de retraite signifie donc plus d’épargne personnelle! Mais comment savoir si vous en aurez assez et vous assurer que vous ne survivrez pas à vos épargnes? Comme il n’y a pas deux personnes identiques, il n’y a pas deux situations identiques non plus. Des solutions à l’emporte-pièce n’ont donc pas leur place. 

La meilleure façon d’y arriver est de consulter un spécialiste qui pourra déterminer la stratégie idéale selon votre situation personnelle. Et c’est vrai pour tout le monde, même pour ceux dont l’employeur offre un régime de retraite. À l’aide d’outils technologiques, le spécialiste tiendra compte des éléments suivants :

1- L’établissement des hypothèses de base tels que l’espérance de vie, le rendement prévu de vos placements, vos dettes ainsi que votre budget à la retraite.

2- Les soins de santé et les soins de longue durée dont vous pourrez éventuellement avoir besoin.

3- L’indexation du régime de retraite (si vous en avez un). Certains sont indexés au coût de la vie alors que plusieurs ne le sont que partiellement ou pas du tout.

4- Le taux d’inflation. Un taux d’inflation de 2% sur 30 ans signifie qu’il vous faudra 181$ pour payer ce que vous pouvez acheter aujourd’hui pour 100$.

5- Les différentes hypothèses comme la possibilité de repousser ou devancer la date de retrait du Régime de rentes du Québec.

Une fois l’exercice complété, il sera possible de déterminer quel effort devra être fait pour rencontrer vos objectifs, s’il y en a un à faire, bien sûr.

Besoin de conseils ? Faite affaire avec un conseiller indépendant !

Un conseiller indépendant n’a aucun avantage à favoriser les produits d’une institution plutôt que d’une autre. Il ne subit aucune pression et sa rémunération sera fonction, en partie, de la performance de votre portefeuille.

Prenez-rendez-vous

PS: Vous avez jusqu'au 29 février 2020 pour cotiser à votre REER

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).