back 4 mar

Les avantages d’un compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

Indéfini
Par : Choix judicieux • révisé le 4 mars 2020

Il y a une foule de bonnes raisons d’épargner au moyen d’un CELI. Que ce soit pour rénover votre maison, acheter un chalet, voyager ou payer le mariage de votre enfant. Ou encore pour la tranquillité d’esprit que procure un petit coussin qui peut être utilisé en cas de besoin. Lancé par le gouvernement fédéral en 2009 pour aider les Canadiens à mieux épargner, le CELI offre les avantages suivants :

  • Revenu de placement non imposable– l’intérêt, les gains en capital ou le revenu de dividendes versés sur vos placements ne sont pas soumis à l’impôt.
     
  • La souplesse de faire des retraits à l’abri de l’impôt – en tout temps et pour ce que vous voulez.
     
  • Possibilité de cotiser au CELI d’un conjoint– n’oubliez pas que votre cotisation totale dans n’importe quel compte ne doit pas dépasser le plafond de cotisation permis.
     
  • Un large éventail d’options de placement pour une souplesse optimale – incluant des fonds communs de placement, des certificats de placement garanti (CPG), des actions, des obligations et des espèces.
     
  • Aucune incidence sur les prestations gouvernementales – Les revenus ou les retraits en vertu d’un CELI n’influent pas sur votre admissibilité à recevoir des prestations fondées sur le revenu, telles que le Supplément de revenu garanti, la Prestation fiscale canadienne pour enfants ou la prestation de la Sécurité de la vieillesse.

En utilisant votre CELI pour investir dans des produits axés sur la croissance comme des fonds communs de placement, vous aurez la possibilité à long terme de toucher un revenu libre d'impôt plus élevé que si vous investissiez dans un compte d’épargne ou un CPG, multipliant les avantages du régime.

Passez à l'action

Le meilleur moment pour passer à l'action c'est maintenant.
N'attendez-pas, prenez rendez-vous dès maintenant.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).